On déménage!

Figurez-vous que mon blog a atteint sa capacité maximale! Mais ne vous évernez pas le poil des jambes, la suite des aventures se trouvera sur… magsuomi2.wordpress.com!
Original non?

C’est des choses qui arrivent quand on a pas envie de payer 20 euros par année pour avoir plus d’espace!

À bientôt!

Publicités
Catégories : Tout | Poster un commentaire

Les clients

IMG_7580Grâce à Zellers, je dois avouer que je suis marquée à vie par les horreurs du service à la clientèle.


Mais ce qui est bien ici, c’est que nos clients sont heureux d’être en vacances et pas frus-du-cul parce qu’ils sortent du bureau.
Ça fait une grosse différence, croyez-moi.

J’ai rencontré toute une panoplie de gens ici dans le dernier mois (wow ça fait déjà un mois que j’suis ici?).

C’est qui qui s’arrête dans un hôtel au fin fond de la Norvège à 25 km de la civilisation?, vous me demanderez.
Eh bien la grande majorité des gens sont soit en route vers le cap Nord (Nordkapp), ou ils en reviennent. La nature est très belle dans le coin d’Alta, mais en ville il n’y a pas énormément de choses à voir outre le musée d’Alta et la Cathédrale des Aurores Boréales d’Alta (Nordlyskatedralen Alta kirke) (dont je vais vous parler dans un prochain article).

On reçoit des touristes allemands, néerlandais, finlandais, norvégiens, suédois, français, belges, suisses, hongrois, tchèques, russes, canadiens, américains, anglais, espagnols, italiens, taiwanais, chinois, australiens… et j’en passe. J’ai pas vu de québécois encore!

Après 4 ans en Finlande, des fois j’ai l’impression que mon finnois a arrêté de s’améliorer parce que je ne travaille pas directement dessus. Du moins beaucoup moins qu’avant. J’ai passé pratiquement à travers tous les cours de finnois disponibles à l’université, donc si je veux apprendre plus, c’est par moi-même que je dois le faire, et avec l’anglais et le français et le russe dans mes études déjà, j’ai pas souvent envie de faire une heure d’extra de finnois par jour.
… sauf que!
En travaillant ici j’ai réalisé que, crime, finalement ça roule le finnois! Ça donne un bon p’tit (gros) boost de confiance en soi quand j’ai des clients finlandais qui me complimentent sur mon finnois et qu’ils en reviennent pas et qui me demandent si j’suis finlandaise.

J’ai rencontré un couple d’américains (tsé, le couple de touristes américains le plus typique que tu peux imaginer, trop sympathiques et gentils), pis ça a adonné que le monsieur avait des racines finlandaises et qu’il avait été élevé en finnois et il était très impressionné que je parle finnois! Finalement j’ai déjeûné avec eux et on a jasé pendant 2 heures!

Un autre finlandais était au téléphone pendant que je débarrassais sa table à l’heure du souper et il dit à la personne à l’autre bout du fil « Y’a une canadienne ici qui parle finnois!! » Ça fait sourire!

Et un autre couple de finlandais avec qui j’ai aussi jasé 1-2 heures en déjeûnant. Leurs filles sont allées en échange étudiant avec YFU (comme moi!). Ils étaient vraiment très gentils, et ils sont propriétaires d’un restaurant où ils font leur propre vin avec des baies.

Ravintola Patapirtti

J’aimerais bien aller y faire un tour un jour!

Sinon c’est pas mal aussi le sentiment d’accomplissement quand deux monsieurs norvégiens (également super sympathiques et gentils) viennent te remercier et te serrer la main en partant en disant qu’ils ont adoré leur séjour ici et qu’ils veulent absolument revenir!

Ah pis la fois des russes. Ben oui, ça fait un an que j’étudie le russe. Mais c’est pas évident, voire pratiquement impossible d’avoir un bon niveau de russe après seulement un an. Et je m’en suis vite rendue compte quand tout d’un coup j’avais deux russes à la réception le matin à 9h30 (mon cerveau se lève à 10h00) qui ne parlent pas un mot d’anglais.

Mon cerveau me dit: Non s’cuse, j’peux pas t’aider.

C’est donc instantannément que j’ai oublié à peu près TOUT ce que je savais en russe. Le monsieur me montre un passeport… j’comprends rien… il marmonne… j’comprends rien. Tsé que moi, mon prof de russe, il parle clairement. Ben ce monsieur là il serait pas un bon prof de russe. Après 1-2-3 minutes interminables de confusion… JE COMPRENDS UN MOT.

платить

AHHHHHH.
Il voulait juste payer.

Okay un cours de communication pour les nuls: si tu veux essayer de faire comprendre à quelqu’un qui parle pas ta langue que tu veux payer, montre une CARTE DE CRÉDIT, ou de l’ARGENT… pas un passeport?
Bref c’est là que j’ai réalisé que j’suis à l’aise en finnois, et pas du tout en russe.

À part ça j’ai rencontré 3 motards très gentils! Un couple d’australiens (à la retraite je crois bien) et un américain. Ils s’étaient rencontrés en Alaska pendant un voyage en moto et maintenant ils font le tour du nord de l’Europe ensemble. J’étais  en train de nettoyer la chambre à côté de la leur quand ils sont arrivés et il y avait un bel exemple de la météo norvégienne à ce moment: il pleuvait à boire debout et le soleil brillait comme s’il n’y avait pas de nuages. J’vais faire un tour sur le perron pour aller voir ça et j’commence à jaser avec eux, leur dis que j’suis québécoise, blabla. Et là le motard américain me demande si j’peux deviner ce qu’il a dans sa sacoche sur sa moto.
Humm.
La première chose qui m’est passée par la tête c’est « un boute de quelqu’un? ».
Mais il me dit que c’est le « nectar des dieux canadien »!
Et moi de répondre: du sirop d’érable? (Ben quoi!)
Finalement c’était du whisky canadien « Crown Royal ».
… fait que j’me ramasse avec 3 motards à boire du whisky en mangeant des chips et à écouter des histoires d’ours!

J’ai aussi rencontré un monsieur norvégien probablement dans la soixantaine avec une histoire très intéressante.

Pendant un voyage à Cuba avec sa femme il y a de celà plusieurs années, il est « tombé en amour » avec la guide qui était avec eux. Une cubaine de 25-26 ans qui parlait très bien anglais qui avait un potentiel qui lui permettrait de faire beaucoup plus de sa vie que de travailler pour un salaire modique à Cuba et vivre dans la pauvreté.
Le monsieur lui paie un voyage en Norvège, lui achète une tonne de trucs dont elle et sa famille ont besoin (comme par exemple des fourchettes!). Ils sont en contact depuis et si je me souviens bien elle étudie maintenant aux États-Unis, et elle rêve maintenant de pouvoir venir en Norvège par elle-même!
Belle histoire quand même.
J’ai dit au monsieur que c’était agréable de voir qu’il y avait des gens comme lui sur notre planète!

Il y a trois jour je m’occupais du souper… et je m’attendais à avoir 4 à 6 clients… Finalement on en a eu 17. Et j’étais toute seule. J’ai cru mourir.
Parmis les clients y’avait un couple de français de 50-60 ans qui avaient l’air très sympathique, mais j’étais tellement dans le jus que j’ai pas pu jaser avec eux. Finalement le lendemain on voit qu’ils étaient assis dans leur voiture pendant… plusieurs heures.
Problème de char.
Appelle la dépanneuse, toute la patente. J’avais du temps libre alors on a fait connaissance et parlé de tout plein de choses! En partant ils m’ont laissé leur adresse email et m’ont dit de leur écrire si jamais je passais par Paris un jour!

Voilà pour mes anecdotes!
C’est vraiment un bel endroit ici parce qu’on a le temps de s’asseoir avec les clients et prendre un café avec eux et apprendre à les connaître. C’est ça que ça prend pour donner un service de qualité dans un hôtel et pour que les gens se sentent chez soi!

Catégories : Tout | Poster un commentaire

Jeg elsker mat!

La gaufre à la Magalie

Êtes-vous déjà en train de saliver? Moi oui!

J’avais envie de faire un petit article sur la bouffe. Parce que moi manger, j’aime ça.

C’est bien certain que pour quelqu’un qui part de la Finlande pour se rendre dans le nord de la Norvège, il faut pas trop s’attendre à un choc en ce qui concerne la nourriture. On reste dans le traditionnel « viande patates ». Pas mal tous les pays nordiques du monde s’entendent là-dessus, car bien évidemment c’est ce qu’il y a de plus disponible avec le climat. Attention, je parle ici de nourriture traditionnelle ein, parce que de nos jours on peut trouver ce qu’on veut à l’épicerie même dans l’fin fond du nord de la Norvège. Ouioui, l’autre jour j’ai mangé des tacos avec de la guacamole fraîche et tout.

Qui dit nord de l’Europe dit renne.

Comme dans le nord de la Finlande, on mange beaucoup de renne ici. Je vous présente le « bidos », un mijoté de renne norvégien!
Qu’est-ce qu’on met là-dedans?
Bien simple.

  • Du renne
  • Des patates
  • Des carottes
  • Des oignons
  • LES ÉPICES SECRÈTES SCANDINAVES. (… c’est-à-dire le sel et le poivre)
  • Si on se sent un peu wild on ajoute peut-être un peu de fenouil et du thym.

C’est tout?
Oui!
C’est bon?
Oui!

On fait bouillir la viande avec un os de renne puis on ajoute les légumes plus tard, et le tour est joué!
C’est pas de la bouffe fancy, mais moi c’est exactement mon genre. Je m’assume en tant que fille patate-viande!

C’est pas le paradis pour les végétariens ici! C’est toujours une surprise quand t’ouvres un congélateur. Ah tiens une grosse jambe complète de renne. Ah, pis là une demie cage thoracique de renne. On faisait justement des blagues avec Sølvi l’autre jour en disant qu’on pourrait presque cacher un cadavre dans ces congélateurs là. Pis elle répond : « Ouais, la jambe c’est celle du « workawayer » qui était là avant vous. Ça fait de la bonne bouffe pour les chiens! »

À part le renne?

Alta est une ville reconnue pour le saumon.  On dit de la rivière Alta qu’elle est une des meilleures rivières à saumon au monde! Y a pas une journée ici qu’on a pas de saumon sous une forme ou une autre dans le frigo. Et les congélateurs en sont pleins!

La morue fait aussi partie des repas traditionnels en Norvège.

Ça me rappelle…

Y’a une couple de semaines, y’a Sølvi qui m’offre un boute de quelque chose qui ressemble à… j’sais pas, de la laine minérale ou dequoi que j’aurais envie de mettre dans un mur pour isoler ma maison. Ma première pensée: okay, c’est tu une joke? Parce que ça a vraiment pas l’air d’être comestible. De peine et de misère j’en arrache un bout et y goûte. Finalement c’était du poisson séché (probablement de la morue). Elle a trouvé ça drôle de voir ma face pas trop convaincue. J’avais tout d’un coup l’impression d’être Lyra Belacqua en train de manger du poisson séché sur le dos d’un ours polaire.

Finalement le fameux « brunost »
Brun = Brun
Ost = Fromage

Bravo! C’est en effet du fromage brun!

Le brunost est un fromage de chèvre à pâte brune qui a un léger goût de caramel. Un peu étrange la première fois. Fromage au caramel, ein?
… mais j’ai vite changé d’idée quand j’ai mis ça sur une gaufre. Mon dieu.
C’est TELLEMENT bon.
Je vous présente donc ma dernière « création » que vous avez pu admirer au début de l’article. Une gaufre (avec un peu de cardamome dans la pâte, miam), avec du brunost, de la confiture de chicoutée, et un peu de crème à la vanille! Délicieux.

Habituellement, les norvégiens mangent leurs gaufres avec de la confiture et un peu de crème sûre. Et parfois du brunost aussi bien évidemment!

Bon appétit!

Catégories : Tout | 2 Commentaires

Gargia Fjellstue

Si vous avez lu le dernier article jusqu’à la fin, vous avez probablement appris que je suis maintenant en Norvège! La situation économique en Finlande étant assez terrible merci, et trouvant qu’il est assez difficile de trouver un emploi au Québec pour l’été à partir de la Finlande, j’ai décidé d’opter pour une autre option. J’étais tombée sur le site http://www.workaway.info il y a peut-être quelques années déjà, et je l’avais ajouté à ma liste de favoris, au cas où un jour j’aurais le temps pour une nouvelle aventure! C’est un site où on peut se créer un profil (ce n’est pas gratuit, mais c’est seulement environ une trentaine de dollars si je me rappelle bien) et ensuite chercher un endroit à quelque part dans le monde qui a bien envie de nous héberger et nous nourrir en échange de travail!

J’avais quelques idées de destinations en tête, mais je n’avais pas envie d’aller bien loin donc je cherchais pas mal seulement en Scandinavie. Ça faisait longtemps que j’avais envie d’aller en Norvège mais c’est TELLEMENT un pays dispendieux… Je me suis donc dit que c’était la destination parfaite pour faire du « workaway »! J’ai envoyé 3-4 messages à des B&B/hôtels dans le nord de la Norvège parce que l’industrie du tourisme et les langues m’intéressent et parce que j’avais envie de voir le soleil qui brille à minuit! J’ai reçu une réponse positive de cet endroit: http://www.workaway.info/799598483784-en.html … et ça semblait parfait! Et ça l’est.

La propriétaire et son chum sont ici depuis quelques années et ça roule! Il y a deux chalets et 11 chambres, on peut louer des vélos, de l’équipement pour faire du canoe, on peut faire des safaris avec les chiens de traîneau, aller voir un canyon, etc.

En ce moment je travaille avec Sølvi et Arnt (les propriétaires), et Kilian, un Suisse de 21 ans qui est également ici grâce à Workaway. Une néerlandaise va se joindre à nous dans une couple de semaines! Je n’ai pas à me plaindre, je travaille avec des gens extrêmement sympathiques! Et surtout, je ne manque de rien. Je mange ce que je veux quand je veux, et je n’ai qu’à demander à Sølvi n’importe quand si je veux qu’elle m’achète quelque chose en particulier à l’épicerie.

Donc voilà! C’est ici ma maison pour l’été.

Une petite visite guidée à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment principal où il y a la réception, la salle de conférence, la salle à manger, le bar, la cuisine, et où les proprios habitent (au deuxième étage)…

Si vous voulez voir des photos des chambres, c’est par ici!:

Gargia Fjellstue sur Booking.com

Gargia Fjellstue sur Tripadvisor.com

Catégories : Tout | Un commentaire

M.R. en Laponie

Je ne vous ai pas encore raconté les péripéties du voyage de Max en Finlande! Pour ceux qui ne le connaissent pas, Maxime a été mon voisin pendant pluuusieurs années et maintenant il a une copine finlandaise (de Kiuruvesi, parce que tsé, c’est à la mode au Québec de se trouver un chum ou une blonde à Kiuruvesi) donc il s’est arrêté pour quelques semaines en Finlande pendant son voyage autour de l’Europe et ses environs.

Évidemment je l’ai introduit à la vie d’universitaire à Oulu. Partys, sauna, roulage dans la neige. Je vous épargne les détails…! On a fait des super cupcakes avec Audrey, la seule autre Québécoise qui étudie à l’université.

On est allé faire un tour sur la place du marché pour aller voir le « carnaval des rennes ». C’est un événement pour toute la famille où il y a de la bouffe, des activités pour les enfants, et bien sûr des rennes! Il y avait une super excitante course de rennes…
Attachez votre tuque avec d’la broche pour pas qu’elle parte au vent:

Course de rennes la plus intense de toute votre vie

À part ça on s’est loué (Max, Timo, Marita, et moi) un beau chalet en Laponie dans le coin de Pyhätunturi. On s’est arrêté à Rovaniemi pour aller voir le Père Noël… parce que c’est presque un sacrilège de passer par Rovaniemi sans aller piquer une jasette au vrai Père Noël. La dernière fois que j’suis allée avec Timo, Marita et Sophie, on a pris une superbe photo avec le Père Noël, donc là la barre était haute.

Ça nous prenait un super concept.

Une idée du siècle.

ON EST UN GROUPE DE BLACK METAL.
Okay, on dit au Père Noël qu’on est un groupe de black metal pis on prend une photo black metal avec lui.

(L’image est parfaite, je te la vole, Max.)

Laissez-moi vous dire que la photo était S-U-B-L-I-M-E. On avait nos faces les plus grim. C’était merveilleux. Mais la photo coûtait 40 euros, fait que. (quoi que j’regrette un peu qu’on l’ait pas achetée. Elle était parfaite.)

Le Père Noël nous a dit qu’il était pas capable avoir l’air fâché. Tant pis. La photo était belle pareil. Et on a bien fait rire les elfes j’pense.

Sinon on a parlé une dizaine de minutes avec le Père Noël parce que c’est pas très achalandé le village du Père Noël en février.  On a parlé de bouffe, de jus de pomme grenade dans sa barbe, d’enfants traumatisés qui apprennent qu’il y a du renne dans le buffet (ils ont même enlevé le nom du plat pour éviter ça. « Ouioui fiston, c’est eeee du poulet. »).

Après qu’on ait demandé au Père Noël de faire une apparition sur notre prochain album et qu’il ait refusé parce que sa voix était soit-disant pas très bonne à cause de ses voyages en traîneau en haute altitude où il n’y a pas beaucoup d’oxygène, on a continué notre route vers le chalet.

On est allé nourrir des rennes au même endroit où je suis allée en 2009 pendant mon voyage en Laponie avec les autres étudiants en échange.

Et à part ça, rien de bien spécial! Du bon temps au chalet, des jeux, le sauna, de la bonne bouffe, de la bière, de la neige, des jolis paysages. Les photos vous raconteront le reste de l’histoire!

Encore d’la pub… Si vous avez envie de voyager sans quitter le confort de votre chaise, allez faire un tour sur le blog de Max 🙂

http://sortirdeterre.wordpress.com/


Prochain arrêt… la Norvège!!!

Catégories : Tout | Poster un commentaire

Mise à jour

Je vous rassure, je suis en en vie.

Ça fait en effet un p’tit bout que j’ai écrit sur mon blog, alors je vais faire un bel effort pour vous.

Qu’est-ce qui s’est passé depuis cet été?

Les cours continuent. J’en suis maintenant à ma deuxième année d’université et je suis toujours satisfaite de mon programme. C’est certain qu’il y a des cours plus intéressants que d’autres, mais globalement ça me plaît!  Je suis bien contente d’avoir recommencé le russe et c’est une bonne pratique pour mon finnois en même temps… parce que le cours est en finnois. J’ai fait le premier cours cet automne et je suis présentement en train de faire le deuxième. À part ça j’ai plusieurs cours de français.

…ben là pourquoi t’étudies en français ça sert à quoi ça a pas rapport t’es déjà capable…

PARCE QUE: Y a beaucoup de choses nouvelles du genre, la phonétique en français, l’histoire de la langue française, la traduction finnois-français, etc. Surtout que tout est basé sur le style d’enseignement de France, donc j’ai beaucoup à apprendre. Si un jour je veux enseigner le français ici, je vais devoir suivre LEURS règles, et non celles du Québec. Donc voilà, c’est intéressant de voir comment le français est enseigné aux finlandais et quelles sont les difficultés qu’ils rencontrent.

C’est pas mal ça qui est ça du côté études; j’ai rien d’autre de super excitant à vous raconter!

Côté hobby y a du nouveau (pis vous êtes probablement déjà pratiquement tous au courant)… J’ai commencé à faire de la danse folklorique finlandaise! Oui oui. Quand je dis ça au monde ici, y’en a 1 sur 2 qui me fait une face qui veut dire:

Eeeeee… c’est pas juste les vieux qui font ça?

Figurez-vous que NON. C’est vraiment l’fun et la plupart du monde (on est environ une douzaine si je ne me trompe pas) ont entre 25 et 40 ans je dirais. C’est une heure et demie par semaine et on fait tout plein de choses. On a monté une chorégraphie pour un spectacle à Noël et c’était de la danse qui vient de la Carélie (région à l’est de la Finlande) donc une danse avec des influences russes. En plus de ça on a essayé probablement au moins 4-5 sortes de danses différentes pendant la session: sottiisi, enkeliska, valse, polka, etc. (J’suis nulle à ch- pour me rappeler des noms des danses (ET des mouvements) parce qu’ils ont vraiment souvent des noms bizarres qui veulent rien dire). C’EST ÇA. Ça fait faire du sôcial et ça fait découvrir un côté de la culture finlandaise que j’connaissais pas beaucoup avant. J’ai assez aimé ça pour continuer cet hiver! On a deux spectacles cette session-ci, donc on va avoir du pain sur la planche.

Sinon je fais encore de la danse irlandaise, rien de nouveau ici!

*Tour de machine à voyager dans le temps*

En septembre, je suis allée à Jyväskylä avec Timo pour voir Edguy en spectacle, un de mes groupes préférés. C’était assez drôle d’être dans un SI petit endroit. C’était MINUSCULE. C’est genre l’Esperanto. Bon un peu plus grand. Mais sérieux, c’était ridiculement petit. Ça sonne comme si c’était un point négatif, mais pas du tout! On avait une super vue sur la scène de pratiquement partout.

Deux choses à mentionner à propos de ce petit voyage: neige et bar bizarre.

On a eu notre première tempête de neige de l’année pendant notre trajet de bus jusqu’à Jyväskylä. Pas juste 3-4 brins de neige là. Une Tempête. Assez de neige pour que tout devienne blanc en tous cas. Pis après ça on a pas vraiment eu de neige jusqu’à Noël. Neige un tit peu, ça fond à moitié, tout gèle, neige un tit peu, fond. Bref. Au moins tout s’est arrangé après Noël, pis là on dirait qu’il neige tout le temps! C’est joli!

Le bar bizarre. Je dis « bizarre », mais je sais pas trop quel mot utiliser…

Le bar s’appelle « Ruma », ce qui veut dire « Laid ».

Et en effet: TOUT EST LAID. C’est ça le thème d’la place. La laideur. Les affaires laides, le monde laid, les choses étranges. On s’est ramassé là parce que notre autobus pour retourner à Oulu partait à une heure ridicule (genre 3h du matin) fait qu’on avait besoin d’un endroit pour passer le temps.

J’vais essayer de vous décrire ça.

En entrant y’avait un mur REMPLI de p’tits sapins sent-bon qu’on accroche dans les chars. (photo à l’appui)

Y’avait… une eeee, gondole? De remonte-pente. De ski là. On pouvait s’asseoir dedans, pis autour y avait du papier-peint de filles à moitié nues qui faisaient du ski.

Je me rappelle pas en avoir vu, mais après une petite recherche sur les internets j’ai remarqué qu’ils avaient/ont déjà eu des bols de toilette qui pendent du plafond. Pas juste le siège. La toilette au complet, à l’envers, enchaînée au plafond.

Y avait pleins d’écrans de télé sur le mur à côté de la piste de danse. Y’étaient un peu croches, y’en avait même un à l’envers. Rien de bien bizarre vous me direz. Détrompez-vous! Y avait ÇA qui jouait en boucle sur les écrans.

Y avait aussi des tableaux de personnes pas belles sur les murs.

Par contre, je dois remettre la médaille d’or de la laideur à la déco des toilettes des filles. Si vous regardez les photos à la fin de cet article, et y’en a 2-3 qui vous répugnent/choquent, c’est probablement les photos de la déco des toilettes des filles du bar bizarre.

*Un autre tour de machine à voyager dans le temps*

De retour au présent. Je me dois de mentionner que le voisin #1 de toute la vie est présentement à Oulu. La M.R. team est maintenant complète. On s’en va passer la fin de semaine prochaine dans un chalet en Laponie, donc je devrais avoir des photos et des histoires pour vous en revenant!

En passant, je vous recommande le blog dudit voisin (Maxime, pour les incultes) qui est au début d’un graaand voyage. Je vous en dis pas plus… allez lire!

https://sortirdeterre.wordpress.com/

Catégories : Tout | Poster un commentaire

Direction la Bavière – Partie 2 de 2

Bon, la deuxième partie est un peu (beaucoup) moins extrême que la première, mais j’ai tout de même quelques jolies photos pour vous! (2 mois plus tard, parce que j’suis donc bonne pour écrire régulièrement)

Connaissez-vous airbnb.com?
C’est un peu comme une option à mi-chemin entre un hôtel et le couchsurfing. En fait ce site est plein de gens qui louent une chambre de leur maison (style bed and breakfast comme le nom du site l’indique…) Donc voilà, on est resté dans une jolie maison pas trop loin du centre-ville de Munich pour une fraction de ce que nous aurait coûté une chambre d’hôtel.

On a fait un tour au zoo de Munich (après être resté assis à la sortie du métro en regardant la pluie tomber pendant trop longtemps et en se disant : Merde, on a pas de parapluie.) Heureusement pour nous, l’orage est passé et on a pu aller zieuter les animaux. J’sais pas pour vous, mais moi j’avais jamais vu une girafe courir. C’est assez… intéressant. C’est comme si elles couraient au ralenti?
Fait que c’est ça, un zoo c’est un zoo, j’pense pas à avoir à vous en parler en long et en large. On a vu des beaux minous pis des ours polaires pis on s’est promené à travers une grotte pleine de chauve-souris.

Notre couple d’amis qui se sont mariés en juillet passaient justement par Munich pendant leur lune de miel en même temps que nous y étions, donc on en a profité pour passer du temps ensemble!
On est monté en haut de la tour du stade olympique pour aller admirer la ville. Timo a essayé le SUPER ZOOM. N’essayez pas le SUPER ZOOM.

On est allé à l’endroit qu’il ne faut pas manquer à Munich: Hofbräuhaus. C’est la plus grande brasserie à Munich, et elle existe depuis 1589! On peut y manger de la nourriture bavaroise, et vous l’aurez deviné, boire de la bière. C’est pas d’la p’tite bière (ah. haha.), non non, c’est dans des chopes D’UN LITRE qu’on sert la bière. C’est quasiment un workout de boire sa bière. De la musique traditionnelle, des costumes traditionnels (tsé la fille bavaroise qui vend des pretzels avec un corset qui essaie d’asphyxier ses boules), bref un endroit à ne pas manquer!

Petit fait cocasse et un peu aléatoire.
On a décidé de prendre le métro vers une direction… inconnue. En fait on est allé à la station la plus loin à laquelle on avait accès avec notre passe de métro. Juste pour le fun. Pis viarge, on est tombé sur la rue Helsinki. Non mais ein. Une gang de Finlandais sur la rue Helsinki. Fin de l’histoire cocasse. Y avait pas grand chose sur la rue Helsinki j’dois avouer. Ni aux alentours.

Logiquement, quand on est en voyage de noces, on fait des trucs romantiques… fait qu’on est allé visiter un camp de concentration. Ouais bon, semi-romantique en effet, mais c’était tout de même très intéressant. Le camp de concentration de Dachau a été le premier mis en place par le régime nazi et plus de 30 000 personnes y ont péri entre 1933 et 1945. Les photos parlent d’elles-mêmes…

Dachau est à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Munich, donc tant qu’à être là, on a décidé de faire le tour pour voir de quoi ça avait l’air. On a mangé des bonnes côtes levées (pour pas trop cher, on voit la différence dans les prix quand on est plus au centre-ville de Munich), et on a découvert le bar le plus drôle/bizarre au monde. De dehors ça avait l’air d’un p’tit pub bien normal…
On entre.
Explosion de fleurs en plastique (qui tapissaient le plafond pratiquement au complet), de chérubins, de bling bling, de lustres en plastique, de chandeliers, de miroirs, de rideaux et autres affaires quétaines en général. F-A-B-U-L-O-U-S.
La musique pop de fifille était au rendez-vous. Mais ce qui était drôle, c’était que y avait seulement deux monsieurs pis le barman. C’est tout. Ah oui et un p’tit chien! La prochaine fois que j’passe par Dachau, c’est certain que j’arrête à mon bar de princesse préféré.

À part ça Timo et moi on est allé visiter le Deutsches Museum. C’est un des plus grands musées des sciences et de la technologie au monde. C’était plutôt intéressant, mais l’endroit est TELLEMENT gigantesque. Et on a dû faire la file pendant une bonne heure sous la pluie avant de pouvoir entrer…

On a terminé notre voyage en restant dans le thème des princesses en visitant le château le plus célèbre en Allemagne : le château de Neuschwanstein. « Visiter » est un bien grand mot, car en fait on a juste fait le tour dehors. Il y avait une attente de genre 5 heures pour faire une visite guidée donc on s’est dit : D’LA MARDE.

C’est ça qui est ça pour notre voyage en Allemagne! Allez faire un tour en Bavière, la bouffe est bonne, la bière est bonne, les gens sont sympathiques, et les paysages superbes!

Catégories : Tout | 2 Commentaires

Direction la Bavière – Partie 1 de 2

Comme on a passé une grande partie de l’été loin de l’autre, Timo et moi avons décidé de faire un p’tit voyage ensemble à mon retour. Monsieur a une certaine fascination pour les paysages montagneux (comme beaucoup de finlandais d’ailleurs… la Finlande, c’est plat longtemps), et les billets d’avion Helsinki-Munich étaient plutôt abordables… donc c’est la Bavière qui nous a appelés!

C’est l’fun l’Europe parce que tout est proche… ou presque. Comme une bonne étudiante, je suis la règle d’or : Sauver de l’argent > Confort. C’est justement pour cette raison que ça nous a pris une journée et demie pour se rendre à Munich au lieu de quoi… 4 heures? Bref on a passé la nuit dans une bus où il faisait trop chaud en direction d’Helsinki. J’sais pas si vous avez déjà remarqué, mais la Finlande c’est GRAND. En bus LA premièreou en train, c’est un bon 7-8 heures de route de Oulu jusqu’à la capitale.

Blablabla… un tour d’avion… Timo est tout content de boire sa première bière dans l’avion… pis finalement on arrive! On passe la nuit dans un petit hôtel pas trop loin de l’aéroport à Hallbergmoos et le lendemain on embarque dans le train vers les Alpes. On a fait du camping pendant 6 jours au pied du plus grand sommet de l’Allemagne: Zugspitze. Bon évidemment c’était pas du gros camping sauvage comme on prévoyait voyager le plus léger possible… et surtout parce qu’il y avait deux épiceries l’autre côté de la rue EN PLUS d’un magasin d’alcool.

Je sais pas si c’est moi qui a la mémoire courte, mais j’avais complètement oublié qu’en Allemagne, TOUT est fermé le dimanche. Vous l’aurez deviné, on est arrivé un dimanche en fin d’après-midi avec zéro provision avec nous. On s’est résignés à aller manger au resto du camping qui était heureusement pas troooop dispendieux. On a quand même fait une erreur de débutants : commander de l’eau au resto.

Le serveur te regarde comme si t’étais un alien

-« Vous êtes certains que vous voulez de l’eau…? »

-« Bah euh oui… Pas pétillante là… »

La fois où on crevait de faim.

Arrive la minuscule bouteille d’eau minérale à 2,50 euros. Un demi litre de bière aurait été pratiquement le même prix… L’affaire en Allemagne, c’est que les gens pensent que ce qu’il sort de leur robinet c’est du poison, alors que réellement l’eau est aussi bonne que celle embouteillée.

Sinon la nourriture était excellente! J’ai essayé le Käsespätzle, un genre de macaroni au fromage et aux oignons. Pis comme si la cuisine bavaroise était pas assez mauvaise pour la santé, on a couronné ça d’un banana split pour dessert! Ben quoi… une portion de fruit…Eibsee

Pas trop loin du terrain de camping il y avait le lac Eibsee. Tout qu’un changement après les lacs bouetteux finlandais! L’eau était absolument transparente… et GLACIALE. Je me suis trempée jusqu’aux cuisses, pis c’est ça. Je sais toujours pas comment Timo a fait pour se baigner. Étant des clients du camping, on avait droit à une carte avec laquelle on pouvait prendre l’autobus dans les environs et faire une petite croisière gratuite sur le lac. Blablabla, tout est en allemand, j’comprends pratiquement rien, bruit de moteur de bateau, blablabla, micro qui griche pis monsieur qui marmonne. C’était tout de même un beau petit tour d’une vingtaine de minutes!

En tant que pro du Nutella (parce que fuck les toasts, moi mon outil c’est la cuillère), ma mission était de me bourrer la face pendant ce voyage parce que le Nutella ça coûte les yeux de la tête en Finlande. Ce qui est merveilleux, c’est que d’habitude les immitations de Nutella sont pas pires pentoute. Donc je vous présente: le Nutoka. 99 sous pour 400 grammes de bonheur. Mais bon, c’est certain que rien bat la recette originale. Fait qu’on a acheté un pot d’un kilo de Nutella… Oups. AUCUN REGRET. (10 points pour ceux qui ont pensé à Mixmania)

La belle vie

À part ça on a vu vraiment trop de grosses limaces. Du genre que je peux en compter facilement 20-30 sur le chemin entre notre tente et l’épicerie de l’autre côté de la rue.

Pour ceux qui ont le vertige : le party commence.

On a pris un téléphérique pour se rendre Téléphérique(presque) au sommet de Zugspitze. Faut pas être trop stressé quand on est pogné dans une cabine remplie à ras-bord de touristes, suspendu dans les airs en train de grimper de deux kilomètres. Un coup en haut, c’était possible de se rendre au vrai de vrai sommet, mais bon… C’était tellement glissant avec mes espadrilles que j’me suis dit que c’était peut-être mieux d’être en vie que d’avoir une photo au sommet de la montagne (… quoi que ça aurait été vraiment cool.). C’est comme conduire un char, c’est pas nécessairement de ta faute si tu fais un accident. Je regardais le monde qui se suivaient en train de monter dans une échelle pis j’me créais des scénarios de catastrophe genre la première personne en haut tombe sur les autres beding bedang ça déboule en bas de la montagne (pis c’est pas pire long débouler presque 3 kilomètres).

En haut de la montagne, on est en fait à la frontière de l’Autriche, et c’est possible de redescendre en téléphérique de l’autre côté. Sinon à part ça il y a le plus haut « Biergarten » en Allemagne! Bier = bière. Garten = jardin. Bref :un endroit où on boit de la bière dehors.

Au sommet de Zugspitze

Les photos vous raconteront le reste!

Vers la fin de notre p’tit trip de camping, on a décidé d’aller faire de la randonnée.

« La Vallée de l’Enfer ».

C’est sûr qu’avec un nom de même, on aurait peut-être dû s’inquiéter un peu plus avant de partir.

Au début, tout est beau, tout est sécuritaire. On se promène dans une superbe gorge, il y a des chutes d’eau partout, des grottes, des tunnels, pas mal de monde, un p’tit musée, bref tout va bien. Ce qui est dommage, c’est que c’est presque impossible de refléter l’immensité de tout ce qui nous entourait en photo. Si jamais vous allez dans le sud de l’Allemagne, c’est vraiment un incontournable!

Höllentalklamm

Finalement on arrive à un endroit qui est supposé être un hôtel/resto etc. Une belle place pour se reposer. Une belle place qui est… malheureusement en rénovations pour quelques années. Bon, tant pis, pas grave, on continue. Depuis le début de la randonnée on voyait un hélicoptère faire des allers-retours au dessus de nos têtes, et on a finalement compris que c’était pour apporter des matériaux pour la construction.

On marche, ça monte, les chemins de font de plus en plus étroits… Un p’tit peu de pluie juste pour bien lubrifier ça ces belles roches là… Ce qui était au début une belle promenade au bord des chutes d’eau était maintenant devenu de l’escalade dans des sentiers glissants extrêment étroits creusés dans les flancs des montagnes. C’est quoi, un mètre de large des fois plus des fois moins, d’un côté t’as le ravin ultra apique et de l’autre un fil de fer auquel tu peux t’accrocher (PARFOIS). Pour faire changement, je me fais défiler des scénarios de catastrophe dans ma tête parce que tsé, un accident est si vite arrivé! Timo était toujours en arrière de moi parce que si j’perds pied, ben au moins il serait peut-être capable de m’attraper avant que j’tombe en bas de la montagne. Même avec toutes les bonnes intentions du monde, j’pense pas que j’aurais pu faire grand chose pour lui si c’était lui qui tombait…! J’vous parlais de l’hélicoptère qui volait au dessus de nous au début, ben là on la regardait faire ses voyages, mais c’était nous maintenant qui étaient au dessus de l’hélicoptère. Fait que c’est ça, je capote tout le long en pensant que j’ai DON hâte d’arriver. On finit par arriver à une p’tite maison. Tout est fermé, ya seulement quelques voyageurs à l’extérieur qui prennent une pause, une collation…

C’est le temps du dilemme. On fait demi-tour ou on continue? Oui, c’est dangereux de grimper dans ces places-là quand c’est mouillé, mais l’affaire c’est que c’est pratiquement deux fois plus dangereux en descendant quand ça glisse et que les jambes fatiguent. Pis EN PLUS ça faisait j’sais plus, 5-6 heures qu’on marchait déjà… J’voyais ça un peu comme : On revient sur nos pas : on crève. On continue : on crève. On pourrait dire que j’avais envie de me téléporter en bas de la montagne. On finit par se dire que ça a pas d’allure retourner par où on est arrivés, et qu’on va continuer un peu pour voir comment le chemin est… On croisait parfois quelques personnes sur le chemin avant d’arriver à la petite maison, mais tout le monde semblait rebrousser chemin rendus là… APRÈS la p’tite maison, on a pas vu grand monde.

Misère. Comme si on était pas déjà assezNon mais pour de vrai. stressé, il se met à pleuvoir. BEAUCOUP. La bouette, les roches glissantes, les p’tits chemins au bord du ravin… Fiou. Mais pas le choix, on continue. J’peux tu vous dire que j’était contente quand le chemin à commencé à devenir un peu plus large et était beaucoup plus sécuritaire. Une p’tite pente douce descendante après avoir monté pendant des heures. La pluie finit par arrêter. On arrive. Wow. Notre but c’était de se rendre à Kreuzeck pour prendre le téléphérique pour redencendre en bas. On arrive là vers 5h…. Dernière descente de la journée : 5h30. On était content d’être là à temps parce qu’on l’aurait certainement pas trouvé drôle d’être pogné en haut de la montagne sans aucun moyen de redescendre. Surtout qu’un orage a éclaté juste au moment où on était dans le téléphérique en train de descendre.

Fait que c’est ça. Si j’avais vu des photos de ce chemin avant d’y être, j’peux vous dire que j’y serais JAMAIS allée. Maintenant avec du recul j’trouve ça un peu comique toute cette aventure, mais j’pense pas que je le referais…! Au final on a marché environ 10 kilomètres et grimpé d’environ 900 mètres en tout.

IMG_6047Pour conclure cette première partie du voyage, je vais vous parler de notre nouvelle amie Conny! Dans le train vers Munich, une madame s’asseoit avec nous. Elle a un top fluo, un gros sac avec un minou dessus. Elle me demande en allemand si elle est bien dans le bon train pour aller à Munich et j’luiIMG_6048 réponds que oui. Finalement on commence à se jaser ça (elle s’en allait visiter sa fille de 23 ans qui habite à Munich), on se raconte un peu nos vies, on parle de nos vacances, etc. (méchante bonne pratique en allemand pour moi…!) Elle sort son gros sac de chocolat Lindt et nous dit de manger tout ce qu’on veut! Elle nous offre même 2 bouteilles chaque de vin pétillant! Bref c’est le party dans le train avec Conny jusqu’à Munich et on arrive là-bas un peu pompette avec le ventre plein de bon chocolat!

Catégories : Tout | Un commentaire

Chez nous!

Après en avoir tant parlé, y commence à être temps que j’vous fasse faire une petite visite guidée de mon appart!

Notre appart c’est le paradis pour quelqu’un qui tourne en rond en parlant au téléphone. C’est un genre de carré. À un bout on a le salon, et à l’autre bout la chambre à coucher, et ils sont reliés par deux corridors, un étant la cuisine, et l’autre le hall d’entrée.

Image
Mention spéciale à la salle de bain bien située. Genre que si t’es sur la bolle pis que la porte de la salle de bain est grande ouverte, et que malencontreusement quelqu’un ouvre la porte d’entrée, ben tes voisins peuvent te regarder faire peu importe ce que t’es en train de faire parce que la salle de bain est DRET en face de la porte d’entrée. Fait que c’est ça. On ferme la porte.

La cuisine. C’est petit, mais bon, j’aime bien. J’en ai probablement déjà parlé à quelques personnes, mais pour ceux qui le savent pas, en Finlande on essuie pas sa vaisselle. En Finlande, on est intelligent et on a un raque au dessus sur lavabo pour ranger la vaisselle pour qu’elle sèche toute seule! Magie. Ah pis LE meuble jaune. Ça tout l’air que la couleur officielle de notre bâtiment c’est jaune. Parce que tout est jaune. Non mais messemble, si c’est déjà jaune dehors, on est ti vraiment obligé de mettre du jaune en dedans aussi? Apparemment oui. Donc c’est pour ça qu’on a UN meuble jaune dans la cuisine. Et que les contours de fenêtres sont jaunes? Et que la porte qui donne sur le balcon est jaune? J’essaie de contrer cette infestation de jaune en achetant plein d’accessoires… verts! (Désolée papa qui aime tant le jaune).

La chambre. Ben oui, deux lits! Tsé quand on se chicane, on a pas besoin d’envoyer l’autre sur le divan, on l’envoie sur l’autre lit! Ben non ben non c’est une blague. C’est simplement qu’on a acheté un nouveau lit cet automne et on a pas vraiment décidé encore du sort du vieux lit. Sinon vous aurez peut-être remarqué notre superbe corde à linge high-tech dernier cri nouveau genre super extra. On a pris de la corde de parachute qu’on a attachée au pole à rideaux et au pole dans l’armoire, et on a suspendu une vieille chaîne dans le milieu (au crochet où il devrait y avoir une lumière… parce qu’on a pas de lumière dans la chambre à part une p’tite lampe) pour la soutenir. Fait qu’on a une belle (oui bon, c’est peut-être pas le meilleur mot pour la décrire) corde à linge qui nous permet de faire sécher notre linge pas mal plus vite que sur les machins bizarres dans la salle de bain. Ce qui est bien aussi, c’est qu’on a beaucoup de rangement. C’est juste dommage que les armoires du haut soient accessibles aux géants seulement (genre Timo).

Salon/salle à manger. Pourquoi l’appareil photo qui traîne sur le trépied dans le coin? Quand on est dans le nord, on a pas le temps de niaiser quand y a des aurores boréales. Des fois le temps de mettre ton manteau, tes bottes, de sortir de kodak, blabla, yé déjà trop tard! Comme des scouts toé, toujours prêts! Regardez notre belle table de cuisine. Elle est belle ein? On l’a achetée le mois passé après… 6-7 mois à pas avoir de table de cuisine. Non, y a pas de fans d’Iron Maiden dans la maison. Sinon les divans bruns… Ouain y sont pas superbes, mais j’suis qui pour cracher sur DEUX divans quand ils m’ont coûté absolument rien! En plus y en a un qui est un divan lit.

Qu’est-ce que vous attendez pour venir me rendre visite? Vous voyez bien que j’ai de la place pour dormir en masse!

Catégories : Tout | Un commentaire

Quoi de neuf?

Rien de bien excitant!

J’me disais juste qu’il commençait à être temps que j’écrive un petit quelque chose.

Qu’est-ce qui s’est passé depuis décembre? Mmmm…

Plein de travaux et d’examens (qui se sont généralement bien passés, soit dit en passant)

Image

On est allé faire un tour à Kiuruvesi pour Noël et le jour de l’an. Comme l’an dernier, on a mangé du jambon à la tonne. C’est surtout de ma faute cette année si tout le monde a engraissé… je dois l’avouer. Mais j’vous dis, une double recette de fudge aux trois chocolats, ça en vaut la peine! Elle contenait quoi… 7800 calories il me semble? Du bonheur en bouche (et du gras dans l’c…)

Timo et moi on est allé chez la famille Ruhanen (chez qui j’habitais à Kiuruvesi) le 24 au soir. On a eu bien du plaisir, photos à l’appui!

Sinon pour Noël j’ai eu plein de trucs incluant des belles tasses Iittala (lire ici : marque finlandaise extrêment dispendieuse. Le genre d’affaire que t’attends de recevoir en cadeau parce que tu vas jamais acheter ça étant donné que t’es un pauvre étudiant), des napperons, un casse-tête des Moomins, du chocolat, des bas, du savon pour le sauna, un… truc pour mettre sous une casserole chaude? (ben oui, mon vocabulaire en français est en train de prendre le bord) tricoté par Marisanna, etc!

On a eu droit à un temps des fêtes… pluvieux. Il a fait entre 0 et 5 degrés celcius pendant des semaines… Alors pas mal toute la neige a fondu! Du gazon partout! Beurk. Heureusement maintenant il fait entre -20 et -30……. C’est tout ou rien faut croire!

Quoi d’autre…

Ah, oui! J’ai recommencé la danse irlandaise. C’est quand même comique, la plupart des autres personnes dans le groupe de danse sont des étudiants en Philologie Anglaise (comme moi!) Donc voilà, une fois par semaine pendant une couple d’heures.

À part ça cette session-ci j’ai quelques nouveaux cours : linguistique, grammaire, allemand, et histoire de la langue française. J’ai aussi pris un cours qui s’appelle « Tandem Finnois-Français ». J’ai bien hâte de voir! Chaque étudiant finlandais est jumelé avec un étudiant francophone, et on doit se rencontrer chaque semaine pour discuter de différents sujets donnés en français et en finnois.

C’est tout pour l’instant! (Pas de jolies photos d’aurores… Ça fait des semaines qu’on en a pas vu parce que c’est touuuuuut le temps nuageux.)

Catégories : Tout | Un commentaire

Propulsé par WordPress.com.